Comment les millennials changent le visage de la médecine esthétique?

Il y a un changement indéniable dans l’industrie de la beauté et de l’esthétique qui est largement mené par les milléniaux.

Avec les selfies, Instagram, les filtres et, plus récemment, les appels Zoom, les millennials sont probablement la génération qui a passé le plus de temps à se regarder « le nombril » dans l’histoire.

L’hyper-sensibilisation aux apparences présente chez les personnes âgées de 25 à 35 ans a déjà commencé à changer la forme de la médecine esthétique. Dans le passé, les procédures e médecine esthétique ont servi à inverser les signes du vieillissement. Aujourd’hui, ces mêmes traitements sont utilisés à titre préventif par les jeunes patients pour modifier leur apparence et contrecarrer le processus de vieillissement.

Qu’il s’agisse de soins de la peau, de compléments alimentaires, de traitements chirurgicaux , on observe un changement indéniable sur les marchés de la beauté et du bien-être, qui est en grande partie dû à la nouvelle approche du marché par les milléniaux. Cette nouvelle approche est souvent guidée par l’influence des célébrités et des médias sociaux.

Alors, comment ces habitudes modifient-elles exactement le paysage des procédures esthétiques ?

Les tendances pour le visage : 

Les procédures esthétiques non chirurgicales, sont l’un des domaines dans lesquels les millennials investissent massivement. Ces procédures comprennent des soins de la peau aux injectables. Comme les procédures dites de “préjuvénation”, elles offrent des résultats discrets avec peu d’éviction sociale .

Comme le montrent les résultats de l’enquête annuelle 2019 de l’American Academy of Facial Plastic and Reconstructive Surgery (AAFPRS), les milléniaux semblent particulièrement friands des procédures de resurfaçage de la peau comme les lasers et les peelings chimiques.

Le nombre de traitements de la peau effectués par les répondants a augmenté de 39 % d’une année sur l’autre entre 2018 et 2019. Bien que les traitements soient peu invasifs, ils restent des procédures professionnelles qui doivent être réalisées dans un cabinet médical.

La popularité des injectables pour les personnes âgées de 20 à 30 ans est l’un des changements les plus notables que les milléniaux apportent à l’industrie de l’esthétique. Selon l‘AAFPRS, l’utilisation de neurotoxines injectables et de produits de comblement dermique a augmenté respectivement de 12 et 13 % l’année dernière. Cette tendance s’explique par le fait que les patients – en particulier ceux de la tranche d’âge du millénaire – disent aux praticiens que le fait d’avoir l’air « beau » en selfie est un facteur qui les conduit à subir des procédures peu invasives .

Pour en savoir plus, découvrez nos prestations.
L’équipe Karma Communication Santé Beauté.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux