Formation médecine esthétique : l’importance du compagnonnage

 

La médecine esthétique séduit un public de plus en plus large. Les injections d’acide hyaluronique ou de Botox par exemple, ont largement contribué à démocratiser la pratique. Mais pour certains, l’aubaine est trop belle et on assiste depuis quelques années à l’apparition de fake injectors. Pour preuve, les recherches Google pour « formation injection acide hyaluronique sans être médecin » ou encore « formation médecine esthétique sans diplôme » ont littéralement explosé ces derniers mois. Ces particuliers sans formation en médecine esthétique qui profitent de l’apparente facilité d’injection pour faire des ravages, en réalisant des actes médicaux de manière totalement illégale.

On ne le répètera jamais assez : à l’instar d’un généraliste, d’un spécialiste ou d’un chirurgien, un médecin esthétique est un avant tout un médecin.

Comme eux, il se forme et forme les autres tout au long de sa vie professionnelle. En médecine esthétique comme ailleurs, cette notion est essentielle.

Au cœur de l’excellence médicale : le compagnonnage

Dans un récent article, le Figaro Santé revenait sur cette notion essentielle dans la formation des médecins tout au long de leur pratique. Qu’il s’agisse de découvrir de nouvelles techniques ou de nouvelles technologies, de perfectionner un geste d’expérimenter de nouveaux produits ou de nouveaux dispositifs, le compagnonnage est essentiel à la pratique médicale. A une époque où l’on ne jure plus que par les IA et la robotisation, cette formation entre pairs se place dans la tradition du serment d’Hippocrate qui stipule que le médecin doit « soigner et former » les autres.

C’est également une manière de favoriser le partage des connaissances, hors de toute notion hiérarchique et de s’assurer que les patients bénéficieront d’une vraie égalité de soins.

Enfin, la reconnaissance du statut d’expert par ses pairs est un marqueur objectif de la qualité d’un praticien : s’il forme les autres, c’est qu’il est connu et reconnu pour sa maîtrise son art.

Formation médecine esthétique et compagnonnage : la seule manière d’apprendre

Il n’existe pas de spécialités ni de titre officiel reconnus par le Conseil de l’Ordre des Médecins pour la médecine esthétique. Cependant, on ne peut se prévaloir du titre sans avoir réalisé au moins 8 ans d’études en médecine et avoir obtenu son doctorat. De ce fait, la formation médecine esthétique entre pairs est essentielle : c’est même le seul moyen de pratiquer et, pour les patient(e)s, de bénéficier d’une intervention sûre et traçable ainsi que d’un suivi médical qualitatif.

Dans ce cadre, ce que l’on appelle les sociétés savantes, ces associations fédérant praticiens et experts instituées dès le XVIIIe siècle pour contribuer au rayonnement de la science, ont un rôle central.

En effet, elles mettent en relation les spécialistes, qu’ils soient médecins ou chirurgiens et favorisent, par leurs actions, la diffusion des bonnes pratiques, tout particulièrement en médecine esthétique. Sessions de formations, workshops et participations aux différents congrès internationaux facilitent le partage et la diffusion des meilleures techniques ainsi que des avancées les plus significatives, au bénéfice du patient. Parmi les plus actives en France se trouvent France Médecine Esthétique, l’Association Française de Médecine Esthétique et anti-âge ou encore la Société Avancée de Médecine et de Chirurgie Esthétique et Plastique.

Au-delà de la sphère locale, ces sociétés savantes s’inscrivent dans un maillage global qui fait du compagnonnage une opportunité internationale, permettant à chaque médecin de se former et de former à son tour, partageant des techniques qui en se répandant, permettent d’augmenter et de sécuriser la qualité des soins pour toutes et tous.

Il faut toujours faire appel à l’expérience

Par le biais du compagnonnage, les médecins esthétiques acquièrent de l’expertise et se forment en permanence. Au regard des risques que l’on encourt à faire appel à des inconnus qui s’appuient sur l’apparente simplicité des gestes de la médecine esthétique pour escroquer leurs clients et les mettre en danger, il apparaît plus que jamais que l’expérience, le partage et le savoir-faire constituent des garanties de qualité incontournables.

Il en va d’ailleurs de même pour votre communication : mieux vaut faire appel à des professionnels qui maîtrisent parfaitement les spécificités du secteur santé beauté… Comme l’agence Karma Santé beauté par exemple.

 

Vous avez un projet de communication en santé beauté ?

Contactez l’équipe de notre agence Karma Communication Santé Beauté et parlons-en !

 

Pour en savoir plus, découvrez nos prestations.
L’équipe Karma Communication Santé Beauté.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux